La pratique du jet-ski à nouveau autorisée sur le Lac Léman

jet-ski

Cela fait des années que la préfecture de Haute-Savoie se bat devant la justice pour ré-autoriser les jet-skis sur le Lac Léman. Le 30 mai dernier, celle-ci a rendu sa décision : les deux arrêtés préfectoraux qui interdisaient cette pratique ont été annulés. Les jet-skieurs sont donc de nouveau les bienvenus sur la partie française du lac.

La justice a pris sa décision

Depuis plus d’une décennie, la préfecture de Haute-Savoie se bat pour interdire la pratique du jet-ski sur la partie française du Lac Léman. Un combat mené contre Pascal Guarnieri, un haut-savoyard qui cherche depuis des années à modifier cette législation afin d’ouvrir sa base de jet-skis dans le Chablais, non loin de Thonon-les-Bains.

Heureusement pour Mr Guarnieri et son avocat, Maître Jean-Luc Giraud, le tribunal administratif de Grenoble a finalement rendu son verdict : les deux arrêtés préfectoraux qui interdisaient cette pratique ont enfin été abrogés, faisant du jet-ski et de tout autre Véhicule Nautique à Moteur thermique (VNM) des activités à nouveau bienvenues sur la partie française du lac. Une décision qui met fin à une longue saga judiciaire, mais qui risque de faire des vagues…

Plusieurs problématiques soulevées

Plusieurs problématiques se soulèvent alors. D’une part, la pratique du jet-ski est toujours totalement interdite par la Suisse sur sa partie territoriale du lac. La préfecture de Haute-Savoie a donc indiqué dans un communiqué qu’elle allait, en partenariat avec les autorités suisses, prendre toutes les mesures nécessaires afin de « définir conjointement de nouvelles mesures concertées de restriction de la circulation des jet-skis sur le lac Léman ».

D’autre part, il existe encore une grande partie de la population locale et touristique qui reste réticente à cette pratique. Leurs arguments ? Les jet-skieurs sont bien trop souvent dangereux pour les autres pratiques aquatiques locales et ne respectent ni l’environnement, ni les autres usagers. Pour Alain Gagnaire, membre du comité de l’Association pour la Sauvegarde du Léman (ASL), la pratique de jet-ski représente effectivement un frein à « la tranquillité des gens et de l’environnement ».

Mais Pascal Guarnieri, qui veut lancer son activité dès cet été, ne se laissera pas convaincre par ces prétextes et se fait un point d’honneur à leur prouver le contraire. En effet, selon lui, ces arguments ne sont que des clichés utilisés pour freiner de nouvelles activités qui voudraient s’implanter dans les environs.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *