Qui peut pratiquer le kayak ?

qui-pratiquer-kayak

Le kayak est une petite embarcation propulsée par une pagaie à deux pales ayant pour rôle de l’équilibrer et de le diriger. C’est une activité nautique très populaire pendant les vacances d’été. Le kayak peut être pratiqué en tant qu’activité de loisir ou en tant qu’activité de compétition. On peut alors imaginer que le kayak est un sport accessible à tout le monde, sauf qu’il y a certaines restrictions. Alors, qui peut pratiquer le kayak ? A qui ce sport nautique est-il recommandé ? Dans quels cas ne devez-vous pas faire du kayak ? Nous vous disons tout dans cet article.

qui peut pratiquer le kayak ?
Creative Commons (CC)

Le kayak, une activité accessible à tous

En règle générale, le kayak est une activité nautique que tout le monde peut pratiquer. Ainsi, hommes, femmes, adultes et enfants peuvent se donner du plaisir avec le kayak. Grâce à ses atouts thérapeutiques, le kayak est recommandé dans le cadre du traitement du diabète de type 2. En effet, cette activité a la particularité de permettre aux patients d’équilibrer leur taux de glycémie et leur poids. Cela permet par ailleurs de prévenir les risques liés aux problèmes cardiovasculaires.

Si vous souffrez d’obésité et/ou d’arthrose, sachez que le kayak est également votre sport. Il en est de même pour ceux qui souffrent d’hypertension artérielle, car le kayak aide à contrôler la pression artérielle. Pour finir, votre médecin peut vous recommander le kayak si vous souffrez de dépression ou de fatigue. C’est un excellent sport qui vous permet de reprendre rapidement le contrôle des choses, car c’est cela même le principe du kayak et d’autres sports nautiques que vous pouvez découvrir sur Regatta Spirit.

Évitez le kayak dans les cas suivants

En raison des particularités et des exigences du kayak, vous devez éviter sa pratique dans les cas suivants :

  • lorsque vous ne savez pas nager ;
  • si vous avez la phobie de l’eau ;
  • si vous avez subi une ablation complète d’un poumon ;
  • si vous souffrez du cancer du côlon ;
  • si vous avez des vertiges et troubles de l’équilibre ;
  • si vous souffrez de troubles neuropsychiatriques sévères.

 

Plus d’articles sur les kayaks : 

 

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *