Surf : apprendre à surfer

apprendre-surf

Le surf est une activité sportive qui passionne de nombreux ados et moins jeune de nos jours. Chaque été, une vague de nouveaux apprentis et de surfeurs avertis sillonnent l’océan, en quête d’un plaisir d’exception. Si l’immensité peut parfois impressionner les débutants, les professionnels affirmeront sans doute qu’il suffit d’acquérir de bonnes bases pour maîtriser une planche sur l’eau. Si l’idée vous tente, voici un guide complet qui peut vous aider à apprendre rapidement le surf.

Connaître les pré-requis pour s’initier au surf

Apprendre à surfer seul sur les vagues est une fausse bonne idée. L’idéal, c’est toujours de commencer en compagnie d’un coach professionnel qui saura vous guider pour votre première fois. Mais bien avant de vous inscrire auprès d’un club de surf pour débutants, assurez-vous d’abord d’avoir les qualités requises pour devenir un surfeur hors-pair. En pratique, les exigences concernent essentiellement des mesures de sécurité : être en bonne santé (physique et mental), être à l’aise dans l’eau, savoir nager (en piscine et en mer). 

S’initier aux règles de base du surf

Dès lors que ces pré-requis sont validés, vous voilà prêt à prendre les vagues. Mais avant d’acheter votre première planche, vous devez vous informer sur quelques règles de base essentielles liées à cette pratique. 

  • « Une vague, un surfeur »

Pour votre sécurité et celle des autres, les règles de base du surf imposent un seul surfeur par vague. La priorité est accordée à celui qui s’engage en premier sur la vague, ou à défaut celui qui est le plus à l’intérieur. 

  • Aucun surfeur tu ne gêneras si tu es un débutant

Puisque la priorité absolue revient au surfeur qui est déjà sur une vague, le débutant qui se trouve (accidentellement) sur son trajectoire doit obligatoirement contourner la zone de déferlement lorsqu’il remonte au pic. 

  • La zone de baignade est interdite au surfeur

Pour éviter d’entrer en collision avec des baigneurs, vous devez éviter de surfer à l’intérieur de la zone balisée de drapeaux bleus. Toute effraction à cette règle est passible d’une amende conséquente. 

  • Evitez de lutter contre le courant

De l’énergie, il vous en faudra sur votre planche. Néanmoins, vous n’irez pas jusqu’à lutter contre le courant. A la sortie d’une zone difficile, il est même conseillé de rejoindre rapidement la plage.

Bien choisir son matériel 

Comme dans tous les autres sports, la qualité de votre matériel de surf est garant de votre performance sur les vagues. Planche de surf, combinaison, wax, leash, la collection d’un bon surfeur dépend essentiellement de son niveau et du type de vague à laquelle il envisage de s’attaquer. 

Une belle expérience de surf se base notamment sur le choix d’une bonne planche. Cependant, être à l’affût de la nouvelle tendance importe moins que d’avoir le bon volume et le bon « rocker ». Le premier critère concerne la flottaison de la planche et elle repose sur les dimensions de la planche. Les planches larges, épaisses, longues et dotées d’un « rocker » plat offrent beaucoup de volume. Les « longboard » ou « foamboard » sont à privilégier pour des premières journées réussies.

Le port d’une combinaison de surf et de bodyboard est important pour éviter les coups de froid ou de chaleur, ainsi que pour prévenir les blessures par frottement. Votre choix dépendra essentiellement de la température de l’eau de votre spot. Plus celle-ci est froide, plus votre combinaison doit être épaisse. Durant l’été, un shorty vous offre plus de liberté et de confort dans vos mouvements et manœuvres. En automne, une combinaison intégrale moins épaisse au niveau des bras, vous facilite la rotation et la rame. Pendant les périodes hivernales, une combinaison intégrale plus épaisse s’impose (4/3 mm voire 5/4 mm). Bien évidemment, vous choisirez exclusivement la combinaison qui correspond à votre morphologie.

Waxer votre planche de surf vous permet d’obtenir une bonne adhérence. Les différents types de wax conviennent essentiellement aux eaux froides, chaudes et tropicales. Votre choix reposera notamment sur la dureté de la wax, sa texture doit convenir aux conditions imposées par votre spot. Plus l’eau sera chaude, plus votre wax doit être dure pour garantir une bonne accroche sur la planche.

Le leash est un accessoire indispensable pour le surfeur. Il s’attache à votre cheville à l’aide d’un bracelet pour vous permettre de retrouver rapidement votre planche en cas de chute. Il doit être essentiellement adapté à votre planche (taille), niveau (longueur), et aux types de vagues (grosses vagues, spot de rochers).

Faites-vous conseiller par un professionnel pour choisir la planche et les accessoires qui vous conviennent pour vos premières séances de surf.

Apprendre les bons gestes 

Certaines gestes sont propres au surfeur. Pour les connaître, il suffit de vous jeter à l’eau. Dans un premier temps, pour patauger (plonger, sauter voire glisser sur le ventre) dans l’eau. Ensuite, pour tenter des premiers essais en vous allongeant sur l’arrière de votre planche, dos aux vagues dans les mousses. 

Pour partir sur la vague, il vous faudra également apprendre à ramer. Toujours allongé sur votre planche, essayez de trouver l’équilibre du poids sur l’arrière et à l’avant pour éviter de tomber sans avoir eu le temps de glisser. Gardez la tête haute (menton, cou et torse relevés) pour peser moins à l’avant et gagner en vitesse. L’idée est surtout d’effectuer des mouvements précis, courts et réguliers pour avoir assez d’énergie sur les vagues. Ramer au surf, c’est un peu comme pratiquer le crawl en piscine, avec une planche en prime sous le ventre. 

Pour apprendre à se tenir debout sur une planche, il est important de choisir quel pied mettre à l’avant. Le surf se pratique en effet de profil, un pied devant l’autre. Puisqu’on choisit rarement d’être « goofy » (gaucher) ou « regular » (droitier) sur une planche de surf, un test s’impose. Debout sur votre planche, les pieds joints et le corps bien droit, fermez les yeux et relâchez-vous. Demandez ensuite à une tierce personne de vous pousser doucement dans le dos pour vous basculer en avant. Là, une réaction naturelle s’observe, vous avancez instinctivement un pied qui sera alors votre pied avant sur votre planche. Pour une première tentative, vous pouvez aussi essayer de monter sur un skateboard ou une trottinette. Le résultat est souvent le même sur une planche de surf.

C’est dans cette position que vous allez commencer à glisser sur les vagues. Une fois lancé, placez vos mains sur la planche au niveau des épaules. Relevez la tête, le buste et tendez les bras pour permettre à vos jambes de se plier. Dans cette position fléchie, gardez le dos bien droit et les yeux toujours rivés dans la bonne direction.

Face à une grosse vague, l’idéal c’est de contourner, surtout si vous débutez en surf. Deux manœuvres sont possibles : celle du canard ou de la tortue. Si vous utilisez un longboard, croisez les jambes sur votre planche et maintenez fermement les rails avec vos mains pour vous retourner. Tenez bien jusqu’à ce que la mousse ou la vague passe, avant de retournez votre planche et remonter dessus. Si votre planche est plus courte, passez sous la vague en mode canard pour éviter de reculer à chaque fois.

Décrypter les conditions météorologiques en mer

La météo est très instable, surtout en mer. Il convient de s’informer sur les conditions météorologiques quotidiennes, avant de vous mettre à l’eau. Les débutants seront plus en sécurité dans les petites conditions, avec des vagues de moins de un mètre. Les grosses conditions sont généralement réservées aux surfeurs professionnels. Néanmoins, informez-vous toujours sur les horaires des marées. Le surf devient dangereux à marée haute.

Discerner les différents types de vagues

Pour bien commencer dans le surf, une petite leçon de vocabulaire s’impose pour distinguer les spots et leurs vagues.

  • Les mousses conviennent particulièrement aux débutants. Les mousses sur les bords de plages sont parfaites pour apprendre à bien se positionner et à réaliser vos premiers take-off.

  • Le beach break est le type de vagues le plus accessible et le plus fréquenté. Ces vagues se forment généralement sur des plages de sable ou de galets, à des endroits différents, pour se reformer rapidement. Dans un langage plus professionnel, on parle d’un spot où les vagues cassent sur un fond sableux.

  • Le point break désigne cette vague qui part toujours du même endroit pour casser sur une roche.

  • Le reef break représente quant à lui cette vague qui casse sur un récif. Elle est déconseillée aux débutants.

Choisir le spot idéal pour surfer

Le choix du spot dépend essentiellement de votre niveau. Un débutant peut vivre de bons moments de surf sur un beach break, à condition de tomber plus fréquemment sur du sable que sur des rochers ou des récifs coralliens. Mais il arrive que certains beach breaks correspondent parfois davantage à des surfeurs aguerris, et des points breaks rocheux aux débutants. Certains spots peuvent même être favorables aujourd’hui et moins demain. Ce sont souvent les vagues qui ont le dernier mot sur l’état d’un spot.

Les premières informations publiées sur un spot vous permettent de connaître les conditions de vagues au quotidien. Les meilleurs sites sont rédigés par des surfeurs professionnels, ils fournissent généralement des informations fiables. Vous pouvez aussi vous informer directement auprès des surfeurs locaux qui connaissent certainement la région mieux que personne. 

Nos conseils

Le sport est certes un sport individuel. Mais pour votre sécurité, il est recommandé de toujours surfer en petit groupe (au moins à deux). Vous serez à la fois bien entouré et aurez l’avantage d’obtenir des conseils pratiques des autres surfeurs. 

Les risques de brûlures augmentent fortement en été, à cause de la présence importante du soleil. Portez des vêtements antiUV ou une combinaison type shorty, sans oublier d’appliquer de la crème solaire sur les parties exposées. Pour votre sécurité, le port d’un casque est aussi primordial. Plus de la moitié des accidents de surf concernent des chocs entre la tête d’un surfeur et sa planche. Mieux vaut prévenir que guérir.

La principale violation de l’éthique de surf concerne le « drop in ». Evitez de voler la vague d’un autre surfeur autant que possible. Choisissez uniquement une vague qui correspond à votre niveau. 

Enfin, si vous êtes en vacances, la priorité revient aux locaux. Mieux vaut les avoir comme amis qu’adversaires, ils vous seront très utiles surtout pour connaître les meilleurs spots de la région.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *