Lexique du kayak

Lexique du kayak (2)

L’univers du kayak a son propre lexique qu’il convient de connaître.

Accastillage : ce sont tous les accessoires que l’on peut trouver sur un kayak (pontets, mousquetons, etc.)

Babord : c’est le côté gauche du kayak.

Bac : c’est la manœuvre qui consiste à traverser une rivière d’une rive à l’autre, en restant au même niveau de la rivière.

Calage : c’est l’ensemble des réglages du bateau.

Cale-pied : c’est un dispositif qui permet au pagayeur d’appuyer ses pieds au fond du bateau.

Dessalage : c’est quand le pagayeur a chaviré avec son kayak.

Débarquer : c’est l’action de sortir de son bateau.

Esquimautage : c’est une manœuvre qui permet au kayakiste retourné de rétablir son bateau à l’aide de la pagaie.

Ecope : c’est le récipient qui sert à vider l’eau du kayak lorsque celui-ci n’est pas auto videur.

Fausse gîte : c’est la faute de gîte qui peut entraîner un dessalage.

FFCK : c’est la Fédération Française de Canoë-Kayak qui s’occupe de toutes les disciplines en eau vive, mer et eau calme.

Gilet d’aide à la flottabilité : c’est un accessoire d’aide à la flottabilité, il diminue le risque de noyade et convient particulièrement à des personnes qui savent nager.

Gîte : c’est l’inclinaison latérale du bateau.

Hiloire : c’est le rebord du trou d’homme qui permet de fixer la jupette.

Insubmersible : se dit d’un kayak qui ne peut pas couler (Sit-on-Top).

Itiwit : ou ITInéraire + InuIT, désigne les habitants de l’Arctique et du Groenland, inventeurs du kayak il y a des milliers d’années. C’est aussi le nom du premier kayak gonflable TRIBORD commercialisé en 2014. Le siège de la marque se trouve à Hendaye (France) dans le Décathlon Watersports Center.Jupe ou jupette : c’est la partie souple en toile ou en caoutchouc qui sert à assurer l’étanchéité entre le pagayeur et le bateau.

Kayak : c’est un bateau d’origine esquimaux, propulsé avec une pagaie double.

Kevlar : c’est une fibre artificielle de couleur marron, très résistante, utilisée pour la fabrication de bateaux de compétition.

Ligne de flottaison : c’est la limite où l’eau arrive sur la coque, entre la partie immergée et la partie émergée. Cela permet de voir si le bateau est en surcharge ou non.

Lit : c’est la partie immergée d’un cours d’eau.

Marmite : ce sont les tourbillons qui se forment sur une zone précise, en haut vive, lorsqu’un courant et un contre courant se rencontrent.

Manche : c’est la partie cylindrique de la pagaie qui relie l’olive à la pelle (pour la pagaie simple de canoë), ou les deux palles (pour une pagaie double de kayak).

Naviguer : c’est l’action de se déplacer sur l’eau avec son bateau.

Noix : c’est le système de serrage de la partie vario des pagaies réglables.

Olive : c’est le pommeau de la pagaïe de canoë.

Ossature : c’est la structure du kayak.

Pagaie : c’est l’instrument qui permet de manœuvrer et de propulser le kayak.

Pale : c’est la partie de la pagaie qui sert à prendre appui dans l’eau.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *