Comment préparer sa balade en paddle en toute sécurité ?

Sticky Post
paddle surf

Une balade en stand up paddle est souvent un loisir à partager à deux, en famille ou entre amis. Mais pour que ce soit à chaque fois une balade en toute sécurité, que vous soyez débutants ou confirmés, quelques mesures de sécurité s’imposent. De nombreux conseils relatifs au domaine nautique sont également disponibles sur Captain Ocean.

Anticiper sa sortie : check list de sécurité

Une sortie en stand up paddle ne se fait jamais à la légère. Plusieurs paramètres doivent être considérés avant même d’organiser une telle sortie. La vigilance est de mise, notamment si vous pensez aller vous balader en solo ou avec des enfants. 

La météo

Pour choisir le meilleur parcours pour votre balade en stand up paddle, vous devez absolument vous tenir informé du temps prévu par la météo. À défaut, informez-vous sur les marées. Par temps venteux, les balades en stand up paddle sont peu recommandées. Mais si le vent est de votre côté, il faut savoir que le stand up paddle ne se pratique pas par vent de terre. Vous devez toujours partir face au vent pour faire un aller-retour. Pendant votre balade, restez vigilant sur les éventuels changements de météo pour prévenir tout danger. Si le soleil venait à disparaître soudainement pour laisser place à une éventuelle pluie, descendez de votre paddle board pour ramer à genoux, assis ou allongé pour aller plus vite. 

Le niveau du groupe

Se balader en stand up paddle en groupe est plus sécuritaire parce qu’il y aura toujours quelqu’un pour vous secourir en cas de chute. Cependant, ce n’est pas toujours à la portée de tous d’assister une personne en danger sur l’eau. Aussi, avant même de partir en balade en stand up paddle, vous devez vous assurer de connaître le niveau de tous les participants. Ensuite, vous choisirez un parcours qui correspond au niveau le plus faible du groupe. L’astuce, c’est d’organiser une balade en petit groupe et de ne jamais délaisser un participant à la traîne.

La réglementation

En fonction du type de SUP que vous utilisez, la réglementation impose quelques conditions de navigation à respecter. Toute balade diurne à bord d’un SUP gonflable ou d’un SUP de moins de 11’’6 doit exclusivement se faire à moins de 300 m d’un abri. Pour naviguer à bord d’un stand up paddle le soir, il faut essentiellement une SUP rigide de plus de 11’’6 avec l’équipement de sécurité basique exigée. Toute sortie nocturne en SUP ne doit par ailleurs pas dépasser 2 milles (3,7 km) d’un abri

Quel équipement prévoir ?

Avoir une planche de stand up paddle ne suffit pas pour organiser une balade en mer. Cet équipement est indispensable, mais d’autres accessoires sont également à prévoir. Pour des raisons de sécurité et selon votre niveau d’expérience en matière de SUP, l’essentiel qu’il faut pour faire du paddle surf concerne :

Une pagaie

Souvent livrée avec la planche de SUP, la pagaie doit essentiellement correspondre à votre taille et votre niveau de pratique. Une pagaie en carbone est à privilégier pour sa légèreté et son dynamisme. Pour éviter de trop forcer sur vos articulations, choisissez également une pâle pas trop large. Si vous hésitez, une pagaie réglable en hauteur fera toujours l’affaire, quel que soit votre gabarit. Vous pouvez également choisir une pagaie pourvue d’un système anti-twist pour éviter de désaxer la poignée.

Une pompe

La pompe est uniquement indispensable si vous utilisez un SUP gonflable. L’oublier à la maison pourrait vous causer bien des torts si ce n’est la perte de temps que vous aurez à souffler sur votre planche pendant que le reste du groupe profite déjà de l’eau.

Un leash

Le leash est généralement livré avec une planche de paddle gonflable. A défaut, cet accessoire existe aussi en magasin. Avec un leash, vous êtes sûr de vous tenir tout le temps bien droit sur votre planche en dépit des circonstances. Cet équipement vous permet de rester en permanence à proximité de votre planche en cas de chute. Préférez un leash téléphone qui traîne moins.

Un gilet de sauvetage

Obligatoire pour les enfants, le gilet de sauvetage n’est nécessaire sur un adulte que pour les personnes ne sachant pas nager.

Des ailerons

Vous choisirez essentiellement des ailerons adaptés à votre planche et votre niveau. Pensez également à vérifier l’état de vos ailerons avant chaque balade et assurez-vous de les entretenir correctement entre chaque session pour les garder en bon état.

Un sac étanche

Que ce soit pour mettre votre pack repas (eau, nourriture), vos accessoires (crème solaire, serviette) et vos objets de valeur (téléphone, bijoux, appareil photo, clés de voiture) à l’abri de l’eau, un sac étanche est de mise pour une session de stand up paddle. 

Une combinaison adaptée

Selon les prévisions de la météo et le type de climat dominant dans votre région, il vous faut une tenue adaptée pour faire du SUP. Les principaux paramètres à considérer sont la température de l’eau et celle de l’air. L’essentiel, c’est d’avoir un t-shirt pour se protéger du soleil. Mais si la température de l’eau est à -24°C, une combinaison en néoprène convient mieux. Dans tous les cas, le port d’un maillot de bain n’est généralement conseillé que pour les séances photos.

Un siège kayak adapté

Un siège kayak peut toujours vous être utile lors d’une balade en stand up paddle. Il vous permet de gagner en stabilité sur votre planche. Il vous permet également de ramer plus facilement en position assise. Les planches de SUP gonflable sont généralement pourvues d’anneaux conçus spécialement pour accrocher un siège kayak.

Un casque

Le port du casque n’est pas obligatoire lors d’une balade en stand up paddle, à moins de naviguer dans les eaux vives de classe III (vague sans rocher ou passage étroit entre rochers et vagues). 

Un wax ou un pad

Pour éviter que le dessus de votre planche ne soit trop glissant, notamment au niveau des pieds, vous pouvez avoir besoin d’un pad (tapis anti dérapant collant) ou de wax (cire). Une fois fixé sur votre planche, le pad ne risque plus de s’enlever. Par contre, l’application du wax exige un entretien plus rigoureux et plus régulier de votre planche. 

Le matériel de transport

Enfin, pour faciliter le transport de votre planche en voiture, vous pouvez aussi avoir besoin d’un sac de transport adapté, de sangles et des barres de toit gonflables pour éviter de rayer la carrosserie de votre voiture.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *