Surf : comment lire les vagues ?

lire-les-vagues-surf

Contrairement à d’autres sports de glisse comme le ski ou la planche à voile, la pratique du surf repose essentiellement sur plusieurs éléments dont la lecture des vagues. Pour arriver à surfer correctement, il faut réussir à attraper la bonne vague. Mais il est parfois difficile d’y parvenir à cause de la mer qui ne cesse d’être en mouvement. D’ailleurs, surfer sur une rivière est complètement différent que d’être dans l’océan.

Il faut un bon timing et un bon placement pour réussir à surfer en mer, et ce en fonction des types de fonds marins exploités. Apprendre à lire les vagues est indispensable pour anticiper comment elles cassent. C’est un processus qui évolue au fil des pratiques et selon le niveau du surfeur. En attendant d’être un as de la lecture des vagues, voici quelques points essentiels à connaître.

 

Les différentes formes de vagues

Une bosse d’eau se profile à l’horizon, c’est une grosse vague qui se rapproche de la plage. Mais nul ne peut définir à l’avance comment celle-ci va se casser, à moins de connaître les différentes formes possibles que voici :

Une Gauche

Vue de la plage, une vague qui va se casser vers la droite déferle vers la gauche du point de vue du surfeur qui se trouve dans l’eau.

Une Droite

Pour une personne qui fait face à l’océan, une vague qui se brise vers la gauche déroule vers la droite, du point de vue du surfeur qui glisse dessus. 

Il convient ainsi de considérer le point de vue du surfeur pour déterminer les directions de vagues.

Un A Frame

Comme son nom l’indique, il s’agit d’une vague en forme de « A ». Elle s’accompagne de deux « shoulders » (épaules) sur les côtés. Ces vagues offrent la possibilité à deux surfeurs de glisser ensemble, l’un à droite et l’autre à gauche.

Un « Close Out »

C’est une vague qui va se casser sur toute sa largeur en une fraction de seconde. Impossible de surfer à droite ou à gauche, la seule possibilité qui s’offre au surfeur (débutant) est  de surfer tout droit vers la plage. Un professionnel peut tenter un « air » ou un « floater ».

Choisir le bon emplacement pour reconnaître une bonne vague

Pour saisir une vague au surf, il faut apprendre à se placer sur l’eau de sorte d’avoir une vue au large sur les séries qui arrivent. La première vague n’est jamais la bonne pour un surfeur. Il faut attendre la troisième ou la quatrième pour surfer correctement. 

L’idéal c’est de se mettre au large, mais ni trop bas ni trop haut. Rester en bas vous permet d’avoir plus de vagues, mais plus petites, avec en prime toutes les séries qui vous tombent dessus. En haut, vous bénéficiez des bonnes vagues, mais elles sont appréhendées par d’autres surfeurs, donc il faudra attendre votre tour. 

A l’arrivée d’une série, ramez en direction et dénichez le meilleur point de départ. Le placement idéal n’est ni trop profond ni trop à l’épaule. Ramez ensuite à l’avance pour gagner en vitesse et être sûr d’attraper la vague. Une bonne préparation ne vous met néanmoins pas toujours à l’abri d’une surprise de taille, il faut anticiper. Prenez exemple sur les surfeurs habitués pour améliorer votre positionnement face à une vague.

Lire les différentes parties d’une vague

Pour réussir à lire correctement une vague, il convient d’abord d’en identifier les différentes parties. Une initiation au surf vous permet de cerner les détails concernant les vagues et d’approfondir vos capacités de lecture. Les vocabulaires de types « peak », « face shoulder », « lip », « pocket/curl », « tube », « impact zone » ou encore « white water » sont importants pour surfer correctement sur une vague.

« Peak »

Ce mot désigne le point le plus élevé d’une vague mais aussi la première partie de la vague qui casse. Il faut trouver le « peak » pour lire et appréhender la manière dont une vague va casser.

« Face », « Shoulder » ou « Epaule »

Il s’agit de la partie d’une vague qui ne s’est pas encore écrasée. Pour surfer, le surfeur se déplace de la zone du « lip », jusqu’à la partie ouverte de la vague ou le « shoulder ».

« Lip » ou « Lèvre »

C’est la partie supérieure de la vague qui tombe du haut lorsque la vague se casse. La majeure partie de la puissance d’une vague se trouve essentiellement dans le « lip ».

« Curl »

La partie de l’épaule la plus courbée de la vague et la plus raide s’appelle « curl ». C’est généralement à cet endroit que la plupart des manœuvres de haute performance se déroulent. Les surfeurs aguerris choisissent d’effectuer des manœuvres de types « airs » ou « snaps » dans cette partie de la vague, parce qu’elle offre une belle rampe verticale, un peu comme au skateboard.

« Tube » ou « Barrel »

Ces vagues qui forment une sorte de cylindre lorsqu’elles se cassent forment un « tube ». Les professionnels du surf du tube réussissent généralement à faire « la manœuvre de surf ultime », qui consiste à circuler à l’intérieur du tube formé par une vague.

« Impact zone »

La zone d’impact désigne l’endroit où le « lip » tombe au bas de la vague. La vague atteint une puissance maximale dans cette zone qu’il convient d’éviter pour passer le « break ».

« White water »

Une vague qui vient de se briser laisse place à une « eau vive » que l’on appelle « white water ».

Lire les vagues et se positionner en fonction du « peak »

Assis sur votre planche de surf, gardez un œil sur l’horizon. Dès qu’une « bosse d’eau » apparaît au loin, déplacez-vous de sorte de trouver le « peak », la partie la plus élevée de la vague où la vague se casse. Plus vite vous arrivez à repérer le peak, plus grande est votre chance pour attraper la vague. 

Si vous ratez le peak, continuez de nager plus loin sur l’épaule de la vague pour vous rendre au « stage B », là où la vague reste assez puissante pour l’attraper, mais où le « lip » n’a pas encore commencé à s’écrouler.

Dès lors que vous atteignez la bonne position pour attraper la vague, faites face à la plage et nagez rigoureusement selon la technique adaptée.

Nos conseils

Face à des vagues en A Frame, vous avez le choix de surfer à droite ou à gauche. EN présence d’autres surfeurs qui veulent prendre la même vague, il faut convenir à un accord pour déterminer qui va prendre la droite ou la gauche.

Un débutant doit toujours choisir l’angle d’épaule le plus prononcé vers le bas car cela permet de surfer tranquillement le long de la vague. 

Afin d’être sûr de faire face à un « close-out », il convient de bien vérifier l’absence d’un « peak » et d’une « épaule ». En quel cas, vous faites face à une bonne vague.

Enfin, une attention particulière doit être portée sur la couleur de la vague. Plus celle-ci se rapproche du vert foncé, plus elle est sur le point de casser. Attention toutefois de ne pas vous laisser tromper par les reflets du soleil et de l’environnement du spot.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *