Les muscles que sollicitent le kayak

Les muscles que sollicite le kayak

Le kayak est un sport nautique qui requiert une bonne condition physique, il permet aussi de faire travailler les muscles de nombreuses zones du corps. Que vous pratiquiez dans les eaux vives d’une rivière, d’un torrent ou en mer, le kayak est une embarcation qui nécessite une grande force physique pour pagayer des deux côtés. Mais ces efforts sont rapidement récompensés en termes de santé, notamment pour travailler les muscles.

Les épaules, le bras et l’avant-bras

Les muscles des membres supérieurs sont particulièrement des muscles sollicités lorsque vous faites du kayak. Cette activité permet notamment de muscler :

  • Les épaules : la coiffe des rotateurs (infra-épineux, supra-épineux, subscapulaire et petit rond, les deltoïdes, les trapèzes, l’angulaire et le grand dentelé. Ces muscles font bouger les bras et les épaules.
  • Les biceps : le long biceps et le court biceps qui permettent la flexion et la rotation des bras.
  • Les triceps : le long chef du triceps, le vase interne et externe ainsi que le biceps brachial. Ces muscles prolongent l’avant-bras.

Les abdominaux

Le kayak est un sport qui permet également d’affiner et de raffermir la taille mais aussi d’avoir une bonne ceinture abdominale. Il fait essentiellement travailler :

  • Les pectoraux : le grand et le petit pectoral qui permettent aux membres supérieurs de mouvoir en toute liberté.
  • Les abdominaux : le droit de l’abdomen, l’oblique interne et externe ainsi que la transverse qui favorisent la mobilité et la flexibilité du tronc.
  • Les muscles du dos : le grand dorsal, les trapèzes, le grand rond, les rhomboïdes et les infra-épineux qui font bouger vos bras et vos épaules tout en maintenant votre dos bien droit.

Les fesses, les cuisses et les mollets

Le kayak est une activité sportive qui se pratique généralement dans une position assise. Il sollicite très peu les membres inférieurs et fait essentiellement travailler le haut du corps. Néanmoins, les muscles de vos jambes sont sollicités lorsque vous tentez de garder l’équilibre sur votre kayak. C’est un excellent exercice isométrique qui permet de gainer et renforcer les muscles fessiers, vos cuisses et vos mollets.

Le cœur

Le kayak est considéré comme une activité qui exige beaucoup de votre système cardiovasculaire. C’est notamment le cas pour les compétiteurs qui doivent lutter en permanence contre les courants, le vent et le froid. C’est une activité qui augmente conséquemment les besoins énergétiques de l’organisme. Bien que moins intensif que la course ou le vélo, le kayak est parfait pour faire du cardio. Ce sport est particulièrement recommandé pour brûler des calories tout en s’amusant. Mais pour obtenir des résultats optimaux, il faudra augmenter la durée et l’intensité de votre pratique. Plus vous effectuez des gestes vifs et rapides, plus vous augmentez votre rythme cardiaque et développez votre système cardiovasculaire.

Tableau d’équivalence entre le kayak et la course à pied

KayakCourse à pied
26 min20 min
38 min30 min
52 min40 min

Le cerveau

Le kayak est un sport qui convient à toute la famille. Il permet de se ressourcer en pleine nature tout en se divertissant. Tout ce dont votre cerveau a besoin pour faire le plein d’énergie.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *